Threads, la fiction documentaire de Mick Jackson

Trouvé sur le site archives.org, Threads (fils (du destin)), est une fiction documentaire diffusée pour la première fois en 1984 sur la BBC. Réalisé par Mick Jackson, Threads met en scène ce à quoi pourrait ressembler le monde avant, pendant, et après une guerre nucléaire. Le fil conducteur est le destin d’une jeune femme, enceinte – au moment de l’effondrement –, puis celui de sa fille. Les images ont beau être vieillies (cet effet de vieillissement disparaît presque complètement avec la version remastérisée (voir la bande annonce)), ce film reste d’une redoutable efficacité. Les effets dits « spéciaux », mais qui sont essentiellement des maquettes, sont d’un réalisme perturbant. Quant aux acteurs, ils sont formidables de crédibilité. Continuer la lecture de Threads, la fiction documentaire de Mick Jackson

Égouts de Paris, petite histoire littéraire

Les Misérables, de Victor Hugo – Tome V • Jean Valjean • Livre 2e L’intestin de Léviathan •  II L’histoire ancienne de l’égout. (extrait)

« C’est ainsi qu’au commencement de ce siècle la vieille société cura son double-fond et fit la toilette de son égout. Ce fut toujours cela de nettoyé.

Tortueux, crevassé, dépavé, craquelé, coupé de fondrières, cahoté par des coudes bizarres, montant et descendant sans logique, fétide, sauvage, farouche, submergé d’obscurité, avec des cicatrices sur ses dalles et des balafres sur ses murs, épouvantable, tel était, vu rétrospectivement, l’antique égout de Paris. Ramifications en tous sens, croisements de tranchées, branchements, pattes d’oie, étoiles comme dans les sapes, cæcums, culs-de-sac, voûtes salpêtrées, puisards infects, suintements dartreux sur les parois, gouttes tombant des plafonds, ténèbres ; rien n’égalait l’horreur de cette vieille crypte exutoire, appareil digestif de Babylone, antre, fosse, gouffre percé de rues, taupinière titanique où l’esprit croit voir rôder à travers l’ombre, dans de l’ordure qui a été de la splendeur, cette énorme taupe aveugle, le passé.

Ceci, nous le répétons, c’était l’égout d’autrefois. Continuer la lecture de Égouts de Paris, petite histoire littéraire

Hier au soir

« Moi, je parlais tout bas. C’est l’heure solennelle où l’âme aime à chanter son hymne le plus doux. Voyant la nuit si pure et vous voyant si belle, j’ai dit aux astres d’or : Versez le ciel sur elle ! Et j’ai dit à vos yeux : versez l’amour sur nous ! »

Les contemplations, Victor Hugo

MAJ • Ma participation au concours de nouvelles AuFémin.com 2019

Déposée le 28 octobre sur le site, et après  cinq jours d’attente pour cause de modération, ma nouvelle Enguéran est désormais en lice avec 402 (à ce jour) autres textes. Elle peut être lue ici   Pour ma part, j’essaye depuis deux jours d’y accéder, mais j’ai toujours la même réponse : an error occured... si vous avez deux minutes, dites-moi ce qu’il en est pour vous.

Bonne lecture ! (et remerciements anticipés, si vous votez pour elle) 🙏

Enguéran 05

Le prix

Les Misérables, de Victor Hugo – Tome IV • L’idylle rue Plumet et l’épopée rue Saint-Denis • Livre 4e – II – La mère Plutarque n’est pas embarrassée pour expliquer un phénomène. (extrait)

« La rêverie du vieillard dura quelque temps, puis, regardant fixement Montparnasse, il éleva doucement la voix, et lui adressa, dans cette ombre où ils étaient, une sorte d’allocution solennelle dont Gavroche ne perdit pas une syllabe :

Continuer la lecture de Le prix

Concours de nouvelles aufeminin.com

J’ai appris, en visitant le blog de Léna Lucily, que le site AuFéminin organisait un concours de nouvelles. Comme Léna, je me suis dit : « Oui, c’est vrai ça, pourquoi pas ? Ce sera une petite récréation qui me distraira sûrement agréablement des pesantes corrections  de « Complot… » Sitôt dit, sitôt fait, et voilà que cette semaine, Enguéran a vu le jour…

Et si vous aussi, vous vous disiez : « Pourquoi pas ? »

Ouvert jusqu’au 17 novembre 2019 à 23h55, la contrainte pour concourir consiste à écrire un texte de 3000 signes maximum (espaces comprises), en s’appuyant sur quatre thèmes au choix :

  • Mon cœur, mes amours.
  • Écoute les arbres parler.
  • Le photocopieur était en panne.
  • Tremblez, tremblez, la sorcière est de retour.

« Votre texte doit s’inspirer d’un des quatre thèmes proposés. Pour autant, vous n’avez pas l’obligation de l’intégrer en toutes lettres dans votre récit si vous n’en ressentez pas l’envie. »

Pour ma part, n’ayant jamais rien écrit sur le sujet, j’ai choisi le thème de la sorcellerie. Maintenant, je n’ai plus qu’à patienter pour savoir si mon petit texte sera validé 🙂

Règlement et modalités pour participer ici

Enguéran 05

 

La harpe d’herbes, de Truman Capote

J’avais lu avec grand intérêt sa non-fiction De sang froid, me recommandant après coup de penser à lire une autre œuvre (au moins une !) de Truman Capote (bio en anglais). C’est chose faite avec son roman La harpe d’herbes. Un roman dont on ne fait qu’une bouchée, et qu’on referme avec quelque chose de tendre et de léger au fond de soi. D’authentique. Et aussi cette joie émerveillée, toujours renouvelée, après la lecture d’un beau texte.

Continuer la lecture de La harpe d’herbes, de Truman Capote